actualites

Xprezo .: Actualités

  • / 2014.07.30 /

    Image Le Journal d'Alison - L'athlète modèle Xprezo-Borsao

    Le Journal d'Alison - L'athlète modèle Xprezo-Borsao

    Texte par Alison Zimmer

    Photos par Jonathan Lamb

     

    BEECH MOUNTAIN NORTH CAROLINA ProGRT DH

     

    Jeudi soir- Moi, Dylan Conte et Abby Hippley sommes arrivés à Beech Mountain pour un autre week-end de descente, avec une course au menu. Sans oublier les 3 derniers jours que nous venions de passer à Pisgah et Dupont, à 2 heures tout juste au Sud. La montagne de Beech s'élève à 5500 pieds, au coeur de la chaîne de montagne des Appalaches, ce qui en fait la ville la plus haute en altitude d'Amérique du Nord. Bref, une belle journée, avec un ciel bien clair avec une incroyable vue sur tout le paysage. Seulement la section du haut, soit 1000 pieds, est utilisée par les installations l'été et l'hiver, puisque c'est seulement cette section qui connait un bon enneigement.

     

     

    Vendredi- Après une semaine ensoleillée, nous avions droit à une journée froide, pluvieuse et brumeuse. Les pratiques commençant seulement à midi, j'ai profité de la matinée pour une petite course à pied. Rendu à la pratique, le circuit était prometteur: il y en avait pour tous les goûts. Multiples choix de lignes, passages rocheux à la rock garden, petites drops, forêts serrées, sections plein gaz, puis finale dans le parc avec des appuis et des sauts. Malgré la température, les conditions étaient bonnes et le moral était là. Je pilotais mon DH avec plaisir, et quelques lignes devaient être améliorées, j'avais donc de l'aisance à me parfaire.

     

    Samedi- Et la pluie tombe. La piste devient traître. C'est le festival de l'humidité, de la boue du froid et du vent. Un festival misérable. Tous les cyclistes essaient de voir par tous les moyens: Lunettes, tear offs, roll offs, ou tout simplement rien... Chacun ses tests, concluants ou pas. Les sections dans la forêt étaient glissantes, mais les roches avaient un peu d'adhérence. La section ouverte vers la fin était littéralement la quintessence de la glissade et de l'engouffrement, les roues s'enlisaient, le momentum se perdait. Quand j'ai vu la plupart des courreurs changer leurs pneus pour des versions plus agressives avec spikes, j'ai décidé de l'essayer pour la première fois. Dylan m'en avait laissé une paire en me disant qu' "il pleut toujours à Beech pendant les courses" et que "la boue devient comme du beurre d'arachides". La différence se ressentait dans le fond de la boue, et même sur le roc, je trouvais mon adhérence. Il reste que rouler sous ces conditions était difficile autant pour le physique que le mental, quoique ça fait partie de l'expérience de courser sur la Côte Est. Les dents qui claquent, le corps qui grelotte, les lignes plus difficiles étaient rendus impensables (même chez les hommes Pro). Pendant les qualifications en après-midi, l'objectif était de rester sur le vélo et d'être souple, surtout avec les lunettes embuées. Même avec aucune chute, j'ai terminée en 3e position. Après l'aventure, la douche chaude était plus que méritée.

     

     

    Dimanche, jour de course- La pluie s'est enfin arrêtée, nous nous sommes réveillés sous un ciel bleu. La boue du parcours s'était épaissie, ressemblant plus à la consistance du Nutella. Tellement que pendant les pratiques, je me surprenais à rire du non-sens de la difficulté de conserver les lignes. Les débuts des passages rocheux s'étaient recouverts de boue durant les deux derniers jours, et l'adhérence n'y était plus, ce qui rendait le tout très hasardeux. Les passages ouverts ensoleillés devenaient secs et plus rapides, au moins! Les pratiques se sont terminées à 11h30 et la course pour les femmes Pro commençait à 15h20. Pendant tout ce temps, le circuit s'est grandement modifié: séchant à quelques endroits, se creusant à d'autres sous le passage continu des courreurs des autres catégories. La température a continuée de grimper et la vue s'est finalement libérée, après 2 jours de brouillard. Au départ de la course, mon but était simple: rester sur le vélo et "creuser profondément" comme Dylan m'avait texté plus tôt. 

     

    Le début de la course s'est bien déroulé, je pompais les premières roches, prenais les bonnes lignes, conservais le contrôle dans la boue grasse et épaisse. Sortie de la forêt, j'ai sortie de la bonne ligne, perdu mon momentum et je suis arrivée lentement dans le rock garden, ce qui n'était pas une si mauvaise chose. Les roches étaient si glissantes et dangeureuses que j'avais l'impression de danser sur la glace, même avec les spikes. Loin d'être dans ma meilleure descente, j'étais quand même motivée de pousser le sport sous l'encouragement et les cris de la foule. La section du bas était vraiment rapide, soit ma meilleure de toutes mes tentatives, et la plus plaisante.

     

     

    Gagner une course ProGRT en plus de gagner le cumulatif avec tous les points gagnés était une façon plus qu'idéale de terminer ce week-end de course. Surtout après l'ensemble du voyage de deux semaines, où j'ai eu la chance de courser à Snowshoe, de rouler partout et de rencontrer des gens plus qu'extraordinaires dans le milieu! Merci à tous ceux qui m'ont aidée à me rendre où je suis! 

     

    Amour et Reconnaissances à tous!

     

    Pour plus de nouvelles: http://www.mtbvt.com/ 

    Partagez
  • / 2014.07.15 /

    Image PRO GRT: Étape 4 en Virginie-Occidentale

    PRO GRT: Étape 4 en Virginie-Occidentale

    La montagne de Snowshoe, en Virginie-Occidentale (West Virginia) a accueilli le dernier PRO Mountain Bike Gravity des États-Unis le week-end dernier.

     

    Entre les sections fraîchement faites le jeudi et les passes rocheuses acérées, le parcours compte parmi les plus techniques et difficiles. Gnarly comme on dit, et comme on les aime dans l’Est.

     

    Dylan Conte en plein Road Gap. (Photo par Jonathan Lamb)

     

    Nos coureurs MTBVT-Xprezo se sont bien illustrés dans l’évènement, même s’ils affrontaient les Aaron Gwin et Amanda Batty de ce monde. Alison Zimmer a terminé à la 3e place dans les Femmes Pro, et Dylan Conte en 6e place, le hissant au 14e rang dans l’USA Cycling (Alison étant déjà au 1er rang avec ses 100 points).

     

    Alison Zimmer sur le Podium. (Photo par Jonathan Lamb)

     

    Pour plus d’informations et photos, consultez l’article de Pinkbike  (en anglais) :

    http://www.pinkbike.com/news/recap-pro-grt-4-snowshoe-2014.html

     

     

     

     

    Partagez
  • / 2014.07.14 /

    Image Trees Mountain Apparel et Xprezo s'associent!

    Trees Mountain Apparel et Xprezo s'associent!

     

    Entre Québécois, on s’entraide!  Xprezo est heureux de vous annoncer un partenariat avec le fabricant de vêtements de vélo Trees, basé également ici au Québec, à Saint-Sauveur des Monts, dans les Laurentides.

     

    Trees et Xprezo sont des entreprises qui partagent plusieurs valeurs communes (durabilité, performance, économie locale, etc.) et il est naturel qu’elles se supportent mutuellement.

     

    Garder l’œil ouvert pour les catalogues 2015 de Trees et d’Xprezo, vous y retrouverez des  vêtements et des vélos québécois en abondance. 

     

    Les produits Trees sont également disponibles chez plusieurs détaillants Xprezo: Vélomania, le Yéti, Hype ski vélo et Espresso sport.

     

    Visitez leur site web et allez vous pavaner avec style dans les bois!

    http://www.treesmountainapparel.com/

     

    Et allez Aimer leur page Facebook:

    https://www.facebook.com/Trees.Mountain.Apparel

    Partagez
  • / 2014.07.08 /

    Image Major Cycles: Une belle visibilité sur les circuits de course

    Major Cycles: Une belle visibilité sur les circuits de course

     

    Samedi dernier se tenait 2 courses d’importance: la 2e manche de la coupe Canada à Panorama en Colombie-Britannique ainsi que la coupe B-Maaxx à Ski Bromont, notre montagne locale.

     

    Voici le rapport de course préparé par Bastien Major, notre directeur sportif de l’équipe Major Cycles publié sur le site Pinkbike  (en anglais):

    http://www.pinkbike.com/u/basmajor/blog/results-canada-cup-2-panorama-bc.html

     

    Du côté de la B-Maaxx, notre pilote John Lefrancois fut le plus rapide de ses compatriotes à bord du Furax Prototype, alors qu'Hans Lambert (sur son tout nouveau Adhoc) et Benoit Rioux (Xprezo-Borsao) terminèrent respectivement en 4e et 6e places.  Guillaume Laramée prit le 7e rang et Francis Perron le 8e rang.

     

    Voici le lien des résultats.

    http://majorcycles.com/wp-content/uploads/2014/07/R%C3%89SULTATS_B-MAAXX2.pdf

     

    Partagez
  • / 2014.06.18 /

    Image Video: Xprezo à Owl's Head

    Video: Xprezo à Owl's Head

    L’autonme dernier, les riders Xprezo Benoit Rioux et Vincent Jauvin se sont donné rendez-vous à Owl’s Head pour réaliser ce vidéo!

     

    Partagez